Les mondes habités




   Tous les mondes habités par des mortels ont une origine et une nature évolutionnaires. Ils sont la frayère, le berceau d'évolution des races humaines du temps et de l'espace. Chaque formation de la vie ascendante est une véritable école d'entraînement pour le stade d'existence immédiatement suivant, et ceci est vrai pour tous les stades de l'ascension progressive des hommes au Paradis. C'est tout aussi vrai pour l'expérience humaine initiale sur une planète évolutionnaire que pour l'école finale des Melchizédeks sur le monde-siège de l'univers local. Les mortels ascendants ne fréquentent cette dernière école que juste avant d'être transférés au régime du superunivers et d'avoir atteint le premier stade d'existence spirituelle.

   Fondamentalement, tous les mondes habités sont groupés en systèmes locaux pour leur administration céleste, et chacun des systèmes locaux se limite à environ mille mondes évolutionnaires. Cette limitation résulte d'un décret des Anciens des Jours et concerne les planètes évolutionnaires où vivent effectivement des mortels ayant le statut de survivance. Ni les mondes définitivement ancrés dans la lumière de la vie, ni les planètes au stade pré-humain du développement de la vie ne sont comptés dans ce groupe.

   Satania lui-même est un système ne contenant que 619 mondes habités qui sont numérotés dans l'ordre d'après la date de leur inscription comme mondes habités par des créatures volitives. C'est ainsi qu'Urantia (la Terre) reçut le numéro 606 de Satania, signifiant qu'elle est le six cent sixième monde de ce système local sur lequel le long processus évolutionnaire de la vie a culminé dans l'apparition d'êtres humains. Trente-six planètes inhabitées du système approchent le stade où elles seront dotées de vie, et plusieurs sont actuellement apprêtées pour les Porteurs de Vie. Près de deux cents sphères évoluent de telle sorte qu'elles seront prêtes pour l'implantation de la vie d'ici quelques millions d'années.

   Les planètes ne conviennent pas toutes pour héberger la vie humaine. Les petites planètes qui tournent très vite sur leur axe sont tout à fait impropres à servir d'habitat à la vie. Dans plusieurs systèmes physiques de Satania, les planètes qui tournent autour du soleil central sont trop grandes pour être habitées, à cause de l'oppression causée par la gravité de leur forte masse. Beaucoup de ces énormes sphères ont des satellites, parfois une douzaine ou davantage, et ces lunes ont souvent une taille très voisine de celle d'Urantia (la Terre), ce qui les rend presque idéales pour l'habitation.

   Le plus ancien monde habité de Satania est le monde numéro 1, Avona, l'un des 44 satellites tournant autour d'une énorme planète obscure, mais exposée à la lumière différentielle de trois soleils voisins. Avona est dans un état avancé de civilisation progressive.


Le Livre d'Urantia, fascicule 49



Page suivante

Page d'accueil




 
Page 1     Nous entrons dans une ère nouvelle   André A. Bernier

Page 2     Les mondes habités   Le Livre d'Urantia, fascicule 49

Page 3     Terre Nouvelle   Différents auteurs

Page 4     Un monde en changement   Différents auteurs

Page 5     Les Régents de la planète   André A. Bernier

Page 6     L'eau   Différents auteurs
    
Page 7     Le jour où il n'y aura plus de pétrole   André A. Bernier

Page 8     Les hauts-lieux d'énergie et leurs bonnes vibrations   Adolphe Landpurg

Page 9     Les Porteurs de Vie   Le Livre d'Urantia, fascicule 36

Page 10   Communiquer avec l'âme de la nature   Nathalie Daneau

Page 11   Quest-ce que la vie ?   Lobsang Rampa

Page 12   
La fracturation hydraulique   Radio-Canada.ca


 


 
 


 
 
Et surtout, n'oubliez pas...


La connaissance n'a de valeur que si elle est appliquée dans la vie

 

 
 2 

 



Créer un site
Créer un site